Transport de com­bus­tibles nuclé­aires par voie rou­tière et voie flu­viale

Jan 3, 2020 | Projets

Premier transport combiné de com­bus­tibles nuclé­aires par voie rou­tière et voie flu­viale sous la nou­velle directive alle­mande SEWD (relative aux obst­ruc­tions ou autres per­tur­ba­ti­ons­ef­fec­tuées par des tiers)

Afin d’accélérer le déman­tèlement de sa cen­trale nucléaire d’Obrigheim (KWO), fermée en 2005, la société ‘Energie Baden-Würt­temberg AG’ (EnBW) – explo­itante et pro­prié­taire des deux cen­trales nuclé­aires d’Obrigheim (en cours de déman­tèlement depuis 2008) et de Neckar­westheim (qui con­tinue à fonc­tionner) – a com­mencé en 2013 à examiner des options réa­li­sables pour le transfert de 342 élé­ments com­bus­tibles nuclé­aires pro­venant de la piscine de désac­ti­vation de KWO pour le site de stockage pro­vi­soire de la cen­trale nucléaire de Neckar­westheim située à pro­ximité (environ 50 km).

Appuyée par plu­sieurs études de transport et sur la base de sa vaste expé­rience dans le domaine du transport de com­bus­tibles nuclé­aires et de maté­riaux hau­tement sen­sibles ayant une importante visi­bilité publique et sus­citant un fort intérêt média­tique, DAHER NUCLEAR TECH­NO­LOGIES GmbH (DNT) a obtenu le contrat pour la mise en œuvre du transport de ces 342 élé­ments com­bus­tibles usés uti­lisant quinze embal­lages CASTOR® 440/84mvK de la société alle­mande Gesell­schaft für Nuklear-Service mbH (GNS).

Après avoir iden­tifié le transport combiné routier/fluvial des embal­lages CASTOR® comme étant la mei­lleure variante, DNT a com­mencé à éla­borer le concept de sécurité qui était la con­dition pour demander et se voir délivrer avec succès l’autorisation de transport selon § 4 de la loi alle­mande sur l’énergie ato­mique « AtG », sans laquelle aucun transport de com­bus­tibles nuclé­aires ne peut être effectué en Allemagne.

Par le choix d’une com­bi­naison de moyens de transport, le projet EnBW est devenu le premier en son genre – un projet pionnier. Jamais aupa­ravant un transport de com­bus­tibles nuclé­aires pré­sentant un aussi important enjeu de sécurité, n’avait eu lieu sur les voies flu­viales alle­mandes.

Le 27 mars 2014, DNT a déposé offi­ci­el­lement sa requête d’autorisation de transport pour un transport combiné par route et par voie de navi­gation inté­rieure pour le transfert de 15 embal­lages CASTOR® 440/84mvK depuis la cen­trale nucléaire d’Obrigheim vers le site de stockage pro­vi­soire de la cen­trale nucléaire de Neckar­westheim. La demande com­portait l’utilisation de véhi­cules pour charges lourdes qui devaient inter­venir au moyen de la méthode roll-on/roll-off dans le pro­cessus de char­gement et de déchar­gement de la barge poussée LD40 spé­cia­lement modifiée.

Après la réa­li­sation de calculs sophis­tiqués et hau­tement com­plexes et de modi­fi­ca­tions import­antes et com­plexes en terme de con­struction et de tech­nique de l’équipement du transport, la DNT a réussi fina­lement à obtenir l’autorisation de transport demandée.

Le 16 mai 2017, le « Bun­desamt für kern­tech­nische Ent­sor­gungs­si­cherheit » (BfE – Office fédéral pour la sécurité des déchets nuclé­aires) a accordé l’autorisation de transport selon le § 4 AtG (loi alle­mande sur l’énergie nucléaire) et a ouvert la voie au premier transport de com­bus­tibles nuclé­aires sur les voies flu­viales alle­mandes.

Par­al­lè­lement à la pro­cédure d’autorisation, il a fallu mettre en place l’équipement néces­saire au transport – entre autres les véhi­cules pour charges lourdes (trac­teurs rou­tiers arti­culés et rou­leurs pour charges lourdes), les pous­seurs, la barge poussée ainsi que les châssis de transport – et les trans­former con­for­mément aux exi­gences de la nou­velle directive SEWD route/rail. Il fallait, en outre, respecter les obli­ga­tions rela­tives au droit des mar­chan­dises dan­ge­reuses (p. ex. ADN, ADR). L’intégralité du pro­cessus de rajus­tement a été soumis à la sur­veil­lance et à l’accompagnement per­manents d’autorités com­pé­tentes et experts indé­pen­dants. Malgré l’intensité et la com­plexité des dif­fé­rentes adap­t­ations, le transport a pu être réalisé en temps voulu.

Le pro­cessus de pla­ni­fi­cation com­portait de nombreuses réunions avec les repré­sen­tants des dif­fé­rentes auto­rités et admi­nis­tra­tions, ainsi qu’avec les experts et les sous-trai­tants. Il a fallu un énorme effort de for­mation pour former plus de 100 par­ti­ci­pants à ce transport en matière des mesures de sécurité, de sécurité au travail, de radio­pro­tection et de dérou­lement des opé­ra­tions. En faisait partie notamment la for­mation et la qua­li­fi­cation du per­sonnel de sécurité qui a dû être formé con­for­mément aux dis­po­si­tions de la nou­velle directive SEWD route/rail.

Enfin, en juin 2017 tout était fin prêt. Tous les pré­pa­ratifs étaient ter­minés, toutes les exi­gences étaient rem­plies et toutes les auto­ri­sa­tions néces­saires accordées. Ainsi, le premier transport de com­bus­tibles nuclé­aires pré­sentant un important enjeu de sécurité, a pu être réalisé sur les eaux flu­viales alle­mandes.

Après que le convoi poussé (pousseur + barge poussée) fut amarré à l’embarcadère de la cen­trale nucléaire d’Obrigheim et que la rampe exté­rieure eu été fixée cor­rec­tement sur la barge poussée LD40 rac­cordant la terre ferme et la barge poussée, le premier emballage CASTOR® 440/84mvK chargé quitta le domaine sécurise de KWO le 27/06/2017.

Le rouleur pour charges lourdes avec l’emballage qui y était fixé, était poussé par un tracteur routier pour charges lourdes, spé­cia­lement équipé pour cette inter­vention, et devait d’abord par­courir une courte distance d’environ 200 mètres avant d’être dirigé fina­lement via la rampe sur la barge poussée.

Le rouleur pour charge lourde fut posi­tionné comme prévu à l’intérieur du capot de barge (abri spé­cia­lement conçu et fab­riqué pour ce transport) pour y être sécurisé sur le plateau de char­gement.

Une fois la sécu­ri­sation du char­gement ter­minée, le tracteur routier pour charges lourdes quitta la barge poussée pour aller chercher le pro­chain emballage.

Entre-temps, les véri­fi­ca­tions rela­tives à la navi­gation étaient ont été effec­tuées. Les opé­ra­tions de char­gement ont été répétées jusqu’à ce que les trois embal­lages CASTOR® soient arrimés et sécu­risés sur le pousseur.

Le 28/06/2017, fina­lement, le convoi poussé quittait son poste d’amarrage au port de KWO (accom­pagné d’un deu­xième pousseur) pour effectuer la manœuvre de demi-tour qui lui per­mettait le voyage vers le site de stockage pro­vi­soire à Neckar­westheim à 50 km là.

Le voyage sur le fleuve prit environ 13 heures pendant les­quelles le convoi poussé dû passer sous plu­sieurs ponts et dans plu­sieurs écluses. L’intégralité du transport a été escorté par du per­sonnel de sécurité qua­lifié et de plus accom­pagné par des forces de police sur terre et sur l’eau. En raison de son caractère pionnier et du fait que depuis 2011, on n’avait plus trans­porté d’éléments com­bus­tibles usés, ni de matériel hau­tement radio­actif en Allemagne, ce transport a suscité un vif intérêt du public et des médias dans tout le pays.

Après l’arrivée du convoi poussé à l’embarcadère de la cen­trale nucléaire de Neckar­westheim, la barge poussée a été manœuvrée vers son poste d’amarrage et amarrée au quai de déchar­gement.

Direc­tement après la relève du per­sonnel de sécurité, la rampe exté­rieure fut fixée sur la barge poussée à l’aide d’une grue, et le pro­cessus de déchar­gement pu com­mencer.
Deux trac­teurs rou­tiers pour poids lourds spé­cia­lement équipés tirèrent le premier des trois embal­lages CASTOR® depuis le cache de la barge poussée, après que l’arrimage de la charge du rouleur pour charges lourdes fut délié.

L’emballage fut conduit direc­tement au site du stockage pro­vi­soire où les pré­pa­ratifs pour l’entreposage dans le site de stockage inter­mé­diaire purent com­mencer. Les trac­teurs rou­tiers pour charges lourdes repar­tirent vers l’embarcadère. Ce pro­cessus de déchar­gement fut répété jusqu’à ce que les trois embal­lages CASTOR® arrivent en toute sécurité au site de stockage inter­mé­diaire.

Ce premier transport a ren­contré un franc succès. Quatre autres trans­ports sécu­risés, tout aussi réussis, ont suivi en sep­tembre, octobre, novembre et décembre 2017.
Le 19/12/2017, DAHER NUCLEAR TECH­NO­LOGIES GmbH ainsi que ses sous-trai­tants ont réalisé dans les délais con­venus et pour l’entière satis­faction de son client, EnBW, le transfert des der­niers embal­lages CASTOR® vers le site de stockage pro­vi­soire, ce qui a marqué le point final d’une cam­pagne de transport par­fai­tement réussie.