Dis­po­sitif de brasage immergé

Jan 3, 2020

Dis­po­sitif de brasage immergé et NCS45

Avec le système de transport NCS 45 et le dis­po­sitif de brasage immergé breveté, DAHER NUCLEAR TECH­NO­LOGIES GmbH vous propose une solution inno­vante pour att­eindre plus rapi­dement le but « zéro com­bus­tible ».

Pour le trai­tement d’éléments com­bus­tibles intacts, il y a des solu­tions éprouvées. Ils peuvent être chargés dans des embal­lages de transport et de stockage et ache­minés vers un site de stockage pro­vi­soire.

Du fait de la quantité réduite – par rapport à la masse globale – de matières fis­siles con­tenues dans les crayons com­bus­tibles endom­magés, durant la durée de fonc­tion­nement dans la piscine des élé­ments com­bus­tibles,
il n’existe pas de solu­tions ou du moins pas de solu­tions éco­no­miques com­pa­tibles avec les embal­lages de transport et de stockage. Cela a pour effet que l’investissement néces­saire pour sécu­riser quelques kilos de matière fissile reste au même niveau que celui effectué pour une piscine de stockage remplie d’éléments com­bus­tibles.

C’est là le point de départ de la solution de DAHER NUCLEAR TECH­NO­LOGIES GmbH. Nous trans­portons des crayons com­bus­tibles défec­tueux d’un réacteur dés­af­fecté en cours de déman­tèlement vers un deu­xième réacteur. Ainsi, le réacteur en cours de déman­tèlement est libéré de ses com­bus­tibles et l’effort de sécu­ri­sation pourra être con­sidé­ra­blement réduit.

Les avan­tages finan­ciers se font immé­dia­tement res­sentir. Lors du transfert suivant des crayons défec­tueux dans des car­quois de stockage appro­priés pour un stockage pro­vi­soire, on récolte de nou­veaux avan­tages finan­ciers con­sidé­rables grâce à une mei­lleure uti­li­sation de la capacité des car­quois de stockage.

DAHER NUCLEAR TECH­NO­LOGIES GmbH possède le matériel, les logi­ciels et l’expérience pour vous pro­curer ces avan­tages :

L’emballage NCS 45, homo­logué con­for­mément à la règle­men­tation relative aux mar­chan­dises dan­ge­reuses en vigueur, pour le transport de crayons com­bus­tibles d’oxyde d’uranium et de MOX endom­magés et utilisé depuis 2009 en Allemagne ainsi que dans les autres pays euro­péens pour le transport de crayons com­bus­tibles ;/p>

Le dis­po­sitif de brasage immergé breveté qui permet de con­di­ti­onner en piscine des crayons com­bus­tible for­tement irradiés ainsi que des crayons com­bus­tibles MOX dans des cap­sules étanches aux gaz ;

Du per­sonnel qua­lifié pour pla­nifier et préparer les trans­ports, y compris les demandes d’autorisations de transport, les essais à blanc sur site, le char­gement et le déchar­gement ainsi que la pré­pa­ration de l’emballage pour le transport, l’utilisation du dis­po­sitif de brasage immergé, ainsi que l’exécution des trans­ports ;
Des expé­ri­ences mul­tiples dans l’évacuation de crayons com­bus­tibles défec­tueux irradiés pro­venant de réac­teurs dés­af­fectés en cours de déman­tèlement, vers un autre réacteur encore en cours d’exploitation.

DESCRIPTION DU DIS­PO­SITIF DE BRASAGE IMMERGÉ (UwLV)

L’encapsulage de crayons com­bus­tibles au moyen d’un dis­po­sitif de brasage immergé (UwLV) s’effectue dans une piscine de stockage d’éléments com­bus­tibles, laquelle offre un niveau d’eau suf­fisant pour assurer ainsi la pro­tection bio­lo­gique requise durant toutes les étapes de la mani­pu­lation. Pour les crayons com­bus­tibles de longueur standard, une pro­fondeur d’eau de 12 à 14 m est suf­fi­sante pour satis­faire à cette exi­gence.

Le pro­cessus d’encapsulage com­prend les étapes sui­v­antes :

1. Insertion d’un tube dans l’UwLV, insertion du crayon com­bus­tible dans le tube et fer­meture de l’UwLV.
Avant intro­duction dans l’UwLV, on ouvre le cou­vercle. Le tube, déjà équipé de son bouchon infé­rieur, sera fixé sur l’outil de mani­pu­lation puis inséré dans l’UwLV. Le crayon com­bus­tible sera ensuite introduit dans le tube à l’aide de l’outil spé­ci­fique de la cen­trale nucléaire, prévu pour sa mani­pu­lation. Le bouchon supé­rieur sera alors introduit et l’UwLV sera obturé.

2. Vidange et séchage de l’UwLV, rem­plissage de celui-ci avec de l’hélium.
L’eau con­tenue dans le système de brasage immergé sera alors évacuée par sur­pression dans la piscine. L’eau con­tenue à l’intérieur du tube s’écoulera par les per­fo­ra­tions prévues à cet effet dans le bouchon infé­rieur et les évi­de­ments du tube. La cavité de l’UwLV, celle du tube ainsi que le crayon com­bus­tible seront alors soumis à un séchage par le vide. Pour finir, les cavités de l’UwLV et du tube seront rem­plies d’hélium.

3. Brasage
Avant de com­mencer le brasage, les deux bouchons sont mis en position au moyen d’un système méca­nique télé­com­mandé. Puis, le bon posi­ti­on­nement est vérifié au travers de vitres grâce aux caméras immergées, placées au niveau des sta­tions de brasage. Le tube, à l’emplacement des bouchons, ainsi que les bouchons eux-mêmes sont alors chauffés par induction jusqu’à ce que le matériau de brasage se liquéfie et s’infiltre dans l’interstice entre le tube et le bouchon.

4. Immersion de l’UwLV et évacuation de l’étui soudé
L’UwLV est immergée puis ouverte. L’étui soudé par brasage fort est alors retiré grâce à l’outil de mani­pu­lation et transféré dans le tube de con­trôle.

5. Test d’étanchéité à l’hélium
L’étui soudé est posi­tionné dans le tube de con­trôle. Celui-ci est alors obturé, drainé et séché. Puis le test d’étanchéité est effectué à l’hélium.